Des Articles, encore des articles…

La préparation et l’analyse d’un projet de placement: connaitre les calculs à faire sur la rentabilité d’investissement locatif

La conjoncture économique n’encourage pas les foyers à dépenser. Ils préfèrent d’ailleurs placer et épargner, en dépit de rendements qui ne pas spécialement attractifs. La méfiance et la précaution sont donc de mise.

Et au milieu des différentes possibilités de placement, un comparatif peut s’avérer très pratique. L’attrait de la pierre est bien présent, mais la viabilité n’est pas toujours au rendez-vous. Cela passe simplement par la rentabilité de l’investissement locatif.

La rentabilité nette d’investissement est-elle pertinente: on est plus précis en incluant les charges

Pour déterminer le rendement d’un investissement locatif, il y a plusieurs calculs à faire. On commence par la rentabilité brute, c’est la plus simple. Elle donne une idée générale du projet sans tout véritablement prendre en compte.

Pour l’avoir, on divise le montant annuel des revenus locatifs par le cout de l’investissement. Les agents immobiliers et promoteurs utilisent cette formule qui prend en compte les frais d’agence mais pas d’acquisition.

Après cela, on peut rentrer plus en détail au sujet du rendement de l’investissement, la prochaine étape est constituée par le calcul de la rentabilité nette de l’investissement. La formule reprend les termes de la rentabilité brute mais y intègre les charges de l’investissement immobilier.

La formule donne une idée plus précise car elle inclut les charges. Les charges comprennent la taxe foncière, les charges de copropriété et les assurances. Sachant que la taxe foncière peut être l’équivalent d’un mois de loyer, il ne faut pas la négliger.

Une rentabilité d’investissement locatif dans la capitale à 7%: un objectif que les professionnels peuvent réaliser

La rentabilité réelle est le ratio le plus pertinent à calculer. Elle permet d’avoir une vue d’ensemble de la rentabilité de l’investissement locatif prévu car elle ne se contente pas d’intégrer les charges mais aussi la fiscalité.

Ce critère est très important mais change selon les situations et les dossiers. Le type d’investissement et la situation du foyer influencent en effet celle-ci. S’il y a un ratio à connaitre avant de faire un investissement, c’est bien celui là.

Les investisseurs sont donc nombreux à vouloir investir dans la pierre à Paris. Le dynamisme économique urbain est certainement son point fort. Et la sécurité du marché immobilier compte aussi, sans compter les perspectives.

Les projets atteignent en général entre 2 et 3,5% de rentabilité d’investissement locatf. Il ne s’agit pas là de chiffres réellement élevés. Ce qui justifie des études plus détaillées pour obtenir des rentabilités proches de 7%.

C’est une bonne précaution que de placer son argent, mais la question est où le placer. Pour savoir si un appartement va donner du rendement, on calcule la rentabilité d’investissement locatif.

Il n’y a aucune difficulté à déterminer la rentabilité d’investissement locatif. Trois formules simples sont à maitriser, pas plus. La rentabilité brute, la rentabilité nette de l’investissement et la rentabilité réelle. Pour avoir une véritable vue d’ensemble, il faut prendre en compte la fiscalité.

Investir dans l’immobilier semble toujours aussi attractif, 7% de rentabilité d’investissement locatif peuvent même être atteints avec certains montages.
visitez la boutique web www.carre-investisseur.fr/rentabilite-de-linvestissement-locatif